5 mai 2016

MARIANNE DUMOULIN

img_0749

PRODUCTRICE
Marianne Dumoulin intègre la société de Jacques Bidou, JBA Production (Paris), en 1992. De productrice exécutive (CAPITAINES D’AVRIL de Maria de Medeiros, LUMUMBA de Raoul Peck, UN SOIR APRES LA GUERRE de Rithy Panh, FOOLS de Ramadan Suleman ou encore SALUT COUSIN et BAB EL OUED CITY de Merzak Allouache…), Marianne Dumoulin devient productrice en 1999. Depuis elle a produit ou coproduit 22 long-métrages de cinéastes issus de 13 pays différents dont 9 premiers films, tous en coproduction.

Sa première production UNE PART DU CIEL de la cinéaste belge Bénédicte Liénard (Un Certain Regard Cannes 2002) est une histoire d’amitié entre deux femmes syndicalistes magnifiquement interprétée par Severine Caneele ; mais aussi la première œuvre de la cinéaste palestinienne Annemarie Jacir LE SEL DE LA MER (Sélection Officielle Cannes 2008) ou encore le premier film CORPO CELESTE de la réalisatrice italienne Alice Rohwacher (Quinzaine des Réalisateurs Cannes 2011) ; ainsi que les deux premières oeuvres du chilien Fernando Guzzoni CARNE DE PERRO (Grand Prix New Director San Sebastian 2012) et JESUS PETIT CRIMINEL (Compétition San Sebastian 2016) et de l’argentin Pablo Agüero SALAMANDRA (Quinzaine des Réalisateurs Cannes 2008) et EVA NE DORT PAS (Compétition San Sebastian 2015, 5 Condors en Argentine), mais aussi VISAGE du taïwanais Tsai Ming-Liang (Compétition Cannes 2009) et LES CHIENS ERRANTS (Prix du Jury Venise 2013), LE REPENTI du cinéaste algérien Merzak Allouache (Quinzaine des Réalisateurs Cannes 2012) et LES TERRASSSES (Compétition Festival de Venise 2013), le documentaire FILS DE CAIN premier film du hongrois Marcell Gerö (San Sebastian 2014) et UNE FAMILLE RESPECTABLE de l’iranien Massoud Bakhshi (Quinzaine des réalisateurs  Cannes 2012), WAJIB d’Annemarie Jacir (Compétition Locarno 2017) et DONBASS (Prix de la mise en scène Un Certain Regard Cannes 2019) du réalisateur ukrainien Sergei Loznitsa.

En 2020, YALDA LA NUIT DU PARDON du réalisateur iranien Massoud Bakhshi gagne le Grand Prix à Sundance suivi par sa sélection au festival de Berlin. Dans ce même festival, section Panorama la sélection de SEME LE VENT de l’italien Danilo Caputo. Septembre 2021, BABI YAR de Sergei Loznitsa (Ukraine) est en production et le premier long-métrage LITITI MBOKA du congolais Dieudo Hamadi en développement.

Par ailleurs, Marianne Dumoulin continue à produire des documentaires (FUCKING SHEFFIELD de Kim Flitcroft, L’ÉNERGUMÈNE de Jean-Loïc Portron, SOWETO LE TEMPS DES COLÈRES du collectif de jeunes cinéastes sud-africains…) et participe à de nombreux ateliers en tant que tutrice

EXPERTE

  • La Cinéfabrique (école nationale supérieure de cinéma Lyon) 2018, 2019, 2020, 2021
  • Produire au Sud Agadir (Maroc) 2020 et 2021
  • Produire au Sud Kopro/PAS Kolkata (Inde) 2021
  • IESA (France) 2021
  • Myanmar Script Fund (Birmanie) 2017, 2018, 2019 et 2020
  • Experte Eurodoc de 2002 à 2012 et de 2017 à 2019
  • Hypokhâgne Lycée Paul Valery (France) 2016-2017
  • MedFilmFactory (Tunisie) 2012, (Jordanie) 2014-2017-2019
  • Coaching FC & SSA (Suisse) 2012-2013
  • Docmed 2011, 2012, 2013
  • Master 2, Atelier de production DEMC (Paris) 2012
  • Grandes Écoles, métiers Producteur (Paris) 2011
  • Primi/MEDIA (Marseille) 2010
  • Les Etats Généraux Master Production Lussas (France) 2008
  • Femis (France) 2002, 2003, 2005 et 2010